Je m’en fus à Londres lundi et mardi.

 

 

Pour le business, bien sûr (les vacances sont finies !).

 

Débarquer à Waterloo est chaque fois un pur bonheur – j’ai l’impression de changer de planète, le spectacle est fascinant.

 

 

Il faisait beau. Dans la City, dans le Tube, signe de l’arrivée du printemps, les femmes étaient certes en tailleur, de tweed parfois, mais en tongs de plage ("flip-flops" dans la langue de Shakespeare, la phonétique n'est-elle pas évocatrice ?).

 

 

Quand j’ai rejoint mon hôtel dans la soirée, dans le quartier de Mayfair, chic et sympathique, une jeune femme accompagné d’un gentleman en costume sombre, s’engouffrait dans un cab rose pétard, elle était vêtue d’une robe bustier minimaliste, mais portait de grandes bottes : plus de cuir que de tissu sur elle !  Ses cheveux étaient platine, sa robe couleur chair, ses bottes en cuir blond : le total look !

Dans Conduit Street, qui relie Bond Street et Savile Row – la rue des tailleurs où ces messieurs s’habillent, c'est un must -  quelques designers ont pignon sur rue : j’y ai vu des costumes qui ressemblaient à des pyjamas d’adolescentes, des robes à porter… quand, je vous le demande ?!!!

***

Pas une seule petite croix, hélas (je répète, les vacances sont finies !). La grande roue de Londres m'inspirera-t-elle un pinkeep rond ?

See ya,

VALIE

Retour à l'accueil