Quand je ne brode plus, une nouvelle obsession m’habite… légèrement flexipanisée (à la marque près…), ou encore mise en verrine

La fôte à qui ?

Et le mot de la fin, sans  illustration : ma progéniture ayant déclaré une passion inconditionnelle pour le kouglopf alsacien au chorizo (no comments), j’ai fait l’acquisition de moules individuels en silicone et remisé le plus traditionnnel – quoique siliconé aussi – acheté l’année dernière à Obernai.

Au p’tit déj’, donc, chacun a son kouglopf bien à lui, tout rond, tout beau, tout bon… 

 

Valie, qui voudrait tout de même se remettre à broder

 

Retour à l'accueil