Il a été décidé de rafraîchir la chambre de l'enfant du milieu pendant son absence estivale.

PHOTO-004-copie-2.jpg

Un parquet flottant prune viendra recouvrir la moquette qui fut un jour d'un magnifique jaune d'or, et les murs, qui ont à la fois jauni et grisaillé (si, si, c'est possible) avec le temps, doivent devenir blanc (propre) mentholé.

C'est décidé, je m'y mets (c'est une première). 
A regarder l'émission de Valérie Damidot, dont l'enfant n°3 est fan, rien de plus facile.

Hélas, force est de constater que je ne suis pas vraiment douée.
[je m'en doutais un peu].

Quand j'ai ouvert la boîte de peinture, j'ai eu un choc :
 


Mais après touillage, la mixture s'est transformée en un vert très pâle, comme sur l'étiquette, ouf.

Là, j'ai commencé à badigeonner.
Les arêtes d'abord, au pinceau. Ca a été à peu près.
Les murs ensuite, au rouleau.

Et là, catastrophe.
Le rouleau, neuf, laisse des peluches qui s'incrustent dans la peinture.
La peinture, très élastique, fait des "paquets", quasi-impossibles à rattraper.
Malgré l'appellation "monocouche" de la peinture, il est évident qu'il faudra en passer une deuxième, voire un troisième couche pour masquer le support dûment lessivé, enduit et poncé, mais jaunasse tout de même - ça transparaît toujours.
Les murs sont beaucoup plus pâles que les arêtes, et il faut masquer toutes les imperfections citées précémment.


Je suis plus verte que la peinture (qui ne  l'est pas tant que ça, à mon grand soulagement, parce que prune et vert, j'étais un peu dubitative...).

Si vous avez des conseils à me donner, je suis preneuse - il me reste trois chambres à refaire...
 

En attendant, je vais rejoindre Cookie sur le canapé, une vie de chien, ça m'a tout d'un coup l'air presque plus enviable.
 
COOKIE-004.jpg
 
Le Chat, si tu passes par là, voilà , les soirs de grande fatigue, l'endroit où je me trouve le mieux : à partager avec Le Chien sa couverture en faux léopard, devant Les Experts, ou NCIS, ou Portés disparus...
 

VALIE, un peu dépitée
Retour à l'accueil