Madame Padechichi est malaaaaade, la pôvre, et a besoin de distractions.
Elle en a édicté les règles, et c'est à mon tour de jouer.
J'abats donc mes cartes :
  

1/ Valie fut un bébé hilare. Elle a toujours le sens de l'humour.

2/ En classe de 6ème, elle est tombée en amour avec l'anglais  : c'est une passion qui ne s'est jamais amenuisée. L'allemand et l'espagnol, c'est en plus.

3/ A 15 ans, elle a détesté Scarlet O'Hara qui ne savait pas rendre son adoration à  Rett Butler. 

4/ A 20 ans, Valie a chanté et joué de la guitare dans des clubs folk en Angleterre et une fois dans le métro à Paris (sa mère ne l'a jamais su, et elle ne connaît pas l'adresse de son blog). Sa chanteuse du moment, c'est Katie Melua.

5/ Elle n'a jamais eu aucun talent pour les travaux manuels (contrairement aux bloggeuses dont elle visite les pages avec frustration et envie), à part pour le point compté : elle aligne les croix pour le plaisir de tirer l'aiguille, le rythme est propice à sa réflexion   

6/ Car les mots sont ses amis : elle aime les assembler, elle aime leur sonorité, elle aime ce qu'ils véhiculent. Ils lui tiennent compagnie. Elle aime les longs voyages en train, où elle se retrouve seule avec eux, qui tournent dans sa tête. 

 7/
 Elle vient de s'inscrire à La Parisienne de septembre 2007, une course féminine de 6,5km : elle n'a bien entendu jamais couru de sa vie, mais c'est de l'orgueil. Elle y arrivera. Il y aura un article sur son blog, c'est promis.


Le règlement de ce petit jeu est disponible ici.
Je dois passer la main maintenant, mais voilà que toutes les autres joueuses ont quitté la partie.
Tant pis, ça sera pour une autre fois.
En attendant, Cécile, guéris vite !

Retour à l'accueil