J'ai découvert hier l'existence de pommes de terre violettes, des Vitelotte, que d'aucuns qualifient de "noires" ou d'autres de "bleues" : il y a différents sites et  recettes sur internet avec photos à l'appui,  je vous laisse aller mener votre enquête et apprécier quelle est la couleur qui décrit le mieux ce tubercule assez rare à trouver.

Par contre, quelle n'a pas été ma surprise, quand après 5 minutes de cuisson, l'eau s'est mise à verdir pour virer au plus bel émeraude après 20 minutes de bouillons... Les pommes de terre sont restées violettes (et mes mains aussi, l'épluchage - laborieux - ayant laissé des traces...)

Je n'ai pas pu y résister, j'ai trempé un morceau de lin blanc dans ce jus pour  le moins inattendu.
La toile est devenue verte, d'un vert doux tout à fait exploitable. J'ai aussi réussi à obtenir des marbrures, en tordant plusieurs fois mon bout de tissu en cours de trempage.

Avis donc à celles qui aiment faire des expériences. Le thé et le café, on savait déjà. La teinture Vitelotte, à mon avis, est moins ordinaire !

A vos chaudrons  !
  

VALIE


PS : Comme je n'aime pas spécialement le vert, et que j'étais certaine de ne rien broder sur mon échantillon, je l'ai ensuite retrempé dans de l'eau de Javel. Retour à la case départ, le lin a retrouvé sa couleur originale (mes mains aussi...)

Retour à l'accueil